"Je suis un pur produit de siècle" - création 2015

- Trajectoires pour rues, murs et vitrines -

Elle, elle arrive en courant, d’une rue, de loin...

Elle, elle, revient de loin, elle ne sait plus où elle habite, elle a entamé une course folle...depuis combien de temps déjà ?

Elle, c’est celle qui ne peut plus se sentir.

alors, elle court.

Une histoire de territoires. De territoire corporel.

Celui de la peau, du muscle, de l’os, des viscères, du souffle, du sang qui bat...

Prendre et reprendre possession de son corps.

Une histoire, un corps, une errance...

L’ histoire d’un corps en errance.

Une fille qui se cherche,

partout,

dans la rue, par la rue, à travers la rue.

Traîner, poser ses pieds, se dire : « là, c’est chez moi... »

La ville comme une maison, un immense corps où s’abriter.

Marcher la rue, la suivre, marcher plus vite, la rue

parcourir,

le fil de ses pensées, ses méandres.

.

PROPOS

 

A travers un travail de danse, d’actions, d’états corporels mais également de matières sonores-musique et textes-, Je suis un pur produit de ce siècle brosse le portrait d'une femme,hirsute, en marge.

 

On la voit se débattre, afin de retrouver sa puissance d’être vivant.

Elle donne à voir son humanité, mélange subtil de violence, d’humour et de tendresse.

Au rythme de ses mues successives, de sauts en rebondissements, elle tourne et se retourne pour se retrouver face aux spectateurs, face à elle-même.

 

Entre jeux et drames intérieurs se tissent une forme épurée (du corps, rien que du corps!), où le public devient témoin sensible du parcours physique et émotionnel de la danseuse.

Sur une idée originale de Lise Casazza

Chorégraphie et interprétation Lise Casazza

Composition / Yoris Dutour

Conseil de mise en rue / Ema Drouin

Conseil dramaturgique et structuration de l’écriture chorégraphique Marie Reverdy

Les extraits de textes sont issus du recueil :

" Quelqu’un avec personne dedans" de Gwenola Breton

Régie technique / Grégoire Durrande

Conseils costumes / Catherine Lourioux

Directrice de production / Diffusion France Nath. Bruère

Diffusion Internationale/Anthony Simon

EQUIPE
INFORMATIONS TECHNIQUES

"Je suis un pur produit de ce siècle" est un spectacle déambulatoire chorégraphique pour un personnage. 

Sa jauge de confort se situe à 80 personnes.

Pour les détails techniques et financiers, nous contacter.

PARTENAIRES

©JM Coubart

CO-PRODUCTIONS

 

Deuxième Groupe d’Intervention "Une ville entre toi et moi" – Malakoff

L’Atelline, Lieu de Fabrique Arts de la Rue Languedoc-Roussillon "Agiter avant emploi" 

La Gare à Coulisses/Transe Express – Eurre en partenariat avec le Contrat de Developpement Durable Rhone-Alpes

 

RESIDENCES
 

Quelques p'Arts...Centre National des Arts de la Rue - Scène Rhône-Alpes, Boulieu-lès-Annonay -

Projet artistique et culturel de territoire(s) avec les arts de la rue et le spectacle vivant dans les espaces

publics et de proximité - MAI 2015 RESIDENCE DE DIFFUSION 

Deuxième Groupe d’Intervention "Une ville entre toi et moi" – Malakoff - OCTOBRE 2014

L’Atelline, Lieu de Fabrique Arts de la Rue Languedoc-Roussillon - JANVIER 2014 ET MARS 2015

La Fabrique sonore / Compagnie Décor sonore  - FEV 2015

La Gare à Coulisses/Transe Express – Eurre - AVRIL ET DEC 2014

Studio de l’Association NA/Cie Pernette Friche Artistique de Besancon - DEC 2014

Moulin Fondu - Centre National des Arts de la Rue Noisy le sec - FEVR 2013

L’Espace Liberté - Espace d’Art contemporain Crest - AVRIL 2014

Fil à la Patte Romans – SEPT 2014

Le Plato Romans - MAI 2014

 

Avec le soutien du Conseil Général de la Drôme, du dispositif  "Ecrire pour la rue" SACD/DGCA​, 

de la Bourse "Auteurs d'Espaces" de la SACD et la DRAC Rhône-Alpes.

 

Avec le soutien du Réseau La Diagonale (réseau pour la création artistique dans l’espace public en

Languedoc-Roussillon) et de la SPEDIDAM.

DATES "Je suis un pur produit de ce siècle"

1 oct 2016 à 18h

Rodihan (30)/Eurek'Art Label Rue

Je suis un pur...

19 au 22 Août

2015

Aurillac (15) "OFF"

Festival d'Aurillac

à 11h15 - Pastille 61 - Rdv dvt Ecole Primaire des Alouettes

Juillet 2015

Vendredi 24 à 9h et 13h, Samedi 25 à 9h et 13h. 

Spectacle en Billetterie en ligne dés le 15 juillet à 3€- Lieu indiqué sur le billet

13 juin

2015

Livron (26)

Diffusion en Drôme

en partenariat avec la Gare à Coulisses

22,23,24 Mai

2015

Annonay (07)

Premières

Quelques P'arts - Centre National des Arts de la Rue - Scène Rhône-Alpes

Please reload

par Marie Reverdy, dramaturge 

Pour ce deuxième opus, minimaliste et épuré, toute l'attention, la richesse et l'exigence de Lise Casazza se concentre sur l'élaboration d'un mouvement chorégraphique composé de micro-variations, afin de révéler les états internes de son personnage.

Lise Casazza interroge l'Être là, par la présence massive du corps réel : le corps en friche, désertée par la personne qu'il incarne ; le corps borne-frontière, à l'intérieur duquel le personnage s'est perdu ; le corps dissout, par la multitude murmurante qu'il accueille ; le corps-image, qui trahit l'identité ; le corps-propre, manifestant la vérité du sujet qu'il incarne.

 

Une histoire a eu lieu, loin de nos regards, et que nous ne connaîtrons pas.

Elle arrive, mais nous ne saurons jamais vraiment qui elle est.

Une émotion se vit, ici et maintenant, enfouie dans les tréfonds du corps dansant, mais nous n'en verrons que les effets qu'elle génère, les vibrations de la surface, comme l'eau peut se troubler au gré du vent ou des courants intérieurs.

 

Composée de spasmes et de balbutiements, la danse s'écrit comme une recherche permanente d'équilibre. Le personnage, légère esquisse, atteint d'une sorte de logorrhée gestuelle, se confronte à la présence des passants. Entre fuite et confrontation, sa trajectoire s'engouffre dans la ville et nous emmène dans le sillage de son parcours accidenté. Le corps de la danseuse, propulsé par les vastes perspectives des boulevards ou des avenues, dans le flux des artères citadines, ricoche dans les recoins, celui d'une ruelle, d'une vitrine ou d'un regard.

La proximité du public finira par mettre fin à cette course effrénée et les yeux, bleus, de la danseuse, se poseront dès lors sur nous. L'histoire de cette rencontre possible, pour un personnage qui semblait pourtant brisé, nous renvoie à ce que nous sommes ; l'éternel Autre, si proche et si lointain des destins fragiles qui peuplent les mêmes espaces que nous.

PRESSE

©JP Estournet

©JP Estournet

VIDEO ETAPES DE TRAVAIL
 

Captation  étape de travail réalisé en déc 2013

dans le cadre de la résidence

au Studio de l’Association NA/Cie Pernette / Friche Artistique de Besançon, en partenariat avec Le Frac de Besançon.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now